Menu

[ISTQB Fondation] – 1.6 Code d’éthique

By Anir RADID

Mar 22

Pour les entreprises, recruter des testeurs certifiés ISTQB est une garantie de connaissance et de compétence mais aussi d’éthique professionnelle, vu qu’ils peuvent mettre à sa disposition des données confidentielles pour faire des tests.

Il est peu probable que des questions soient posées sur ce chapitre.

Et si elles sont posées les réponses pourraient sembler évidentes.

L’ISTQB a définit un code éthique simple pour les professionnels du test à l’images des standards de l’IEEE pour les ingénieurs.

Ce code éthique est un petit ensemble de règles simples pour s’assurer que les informations sensibles ne soient pas divulguées ou mal utilisées par les professionnels du test.

Ces règles sont exposées de la plus générale à la plus personnelle.

  • PUBLIC : Les testeurs servent l’intérêt public. C’est évident.
  • Client et Employeur : Les testeurs servent l’intérêt de leur clients et employeurs tant que ces intérêts sont en phase avec l’intérêt public.
  • PRODUIT : Les testeurs ISTQB doivent s’assurer que ce qu’ils produisent corresponde aux normes professionnelles
  • JUGEMENT : Un testeur est toujours responsable de ses prises de positions professionnelles qui ne doivent pas être altérés par des relations de copinage ou de conflit.
  • GESTION : Les chefs de projet doivent respecter eux même et promouvoir dans leur sphère d’influence une approche morale pour faire les tests.
  • PROFESSION : La profession a une réputation qu’il convient à chaque testeur à entretenir par sa manière d’exercer.
  • COLLEGUES : Le travail en équipe est un prérequis important dans les tests, pour se faire le testeur doit susciter la confiance de ses collègues testeurs et de ses partenaires développeurs.
  • PERSONNELLEMENT : Le test est en constante évolution et le testeur doit donc se former en permanence et continuer à exercer sa profession de façon morale.